vide fam
 
 
Attente : 0

Les portes...



Ce que les Krolannes nomment « les Portes » sont d'anciennes ruines impressionnantes, qui affleurent sur les versants des montagnes ou qui s'ouvrent dans le cœur de plaines arides.
Toutes ces portes sont différentes, d'architecture comme de localisation.
Mais elles ouvrent toutes sur de fabuleux passages souterrains.
Les Krolannes ont compris que ces passages servaient à relier les différentes ruines disséminées sur le continent.
Les « Portes » semblent avoir été des forteresses, dont le but aurait été d'en défendre l’accès...

Les Dath'ogals prétendent avoir bâti ces passages.
Pourtant, leurs shamans n'ont aucune histoire qui explique cette volonté de défense.
Ils sont d'ailleurs étonnamment très peu prolixes à propos de ces ruines et de leurs accès...

Souvent enferrés dans les montagnes, ces points d'entrée et de sortie de longs chemins souterrains suscitèrent l'intérêt des Krolannes aux premiers temps de l'ère de la Renaissance.
Plusieurs chemins furent ainsi explorés et cartographiés.
Mais ils se rendirent vite à l'évidence : ces lieux étaient devenus difficilement utilisables et rageusement inhospitaliers, parfois friables ou se terminant en éboulis instable...

Preuves - parmi toutes les autres ruines - de l'âge d'or d'une civilisation déchue, longs parfois de plusieurs centaines de kilomètres, les savants ont encore du mal à expliquer comment de telles structures ont pu être construites.

Néanmoins, le plus étrange avec ces « Portes » fut que, quelques années après leur arrivée sur ce monde, quelques Krolannes ressentirent ce qu'ils nomment un... appel.
Et cet appel ne cessa jamais.


Les rebelles des portes virent le jour.

Sans que l'on comprenne encore comment, tout au long des siècles écoulés, des Krolannes se dirigèrent vers les Portes, et descendirent dans ces chemins obscurs et dangereux.
Ils y ont constitué peu à peu, Porte par Porte, de vrais peuplades soumises aux duretés d'une existence misérable.
Ils pillèrent régulièrement les ressources des Sharss, et voilà pourquoi on les surnomma les « rebelles des portes ».

Les Dath'ogals disent que ces rebelles sont des Ist'taghs, littéralement les enfants du passage.
Ces Ist'taghs ont tous, sur l'ensemble du continent, un point commun.
Ils vouent un culte bizarre, mêlé de violence crue et de régression, à des entités qu'ils nomment justement les « Ists ».
Sortes de dieux des Portes, grands humanoïdes effilés, qui les ont appelés pour venir y vivre...



Il fut difficile pour les autorités des Sharss de gérer la menace des Rebelles de Portes, mais certaines expéditions punitives furent néanmoins tentées dans les premiers siècles.
Elles se soldèrent toutes par de cuisants échecs, sanglants et démoralisants.
Les rebelles se révélèrent d'indomptables combattants, même si leur allure dépenaillée prêtait au départ à sourire.
De plus, ils connaissaient et exploitaient parfaitement les souterrains et leurs dangers, attirant tel monstre cruel sur les expéditions, faisant s'écrouler tel pan de mur, murant enfin certains dans des culs de sac mortels...

Il fut décidé de contenir leurs nuisances extérieures et de ne plus chercher à les débusquer.
Les portes devinrent pour la plupart des lieux exclus du monde, où seuls se rendaient les nouveaux « appelés ».
Aujourd'hui, nul ne peut dire avec précision combien de rebelles vivent dans les Portes et les souterrains.
Et nul ne peut imaginer ce qui s'y passe réellement.
Pourtant, certains voyageurs avides d'exploration paient leur passage aux rebelles, qui les escortent sous terre d'un point à un autre du Continent.
On revoit la plupart du temps ces voyageurs... mais pas toujours.

Toute sorte de rumeurs, grotesques ou terrifiantes, circulent dans les Sharss.
Et la pire des rumeurs est peut être encore loin de la vérité...

Nombre de joueurs actifs :0(Inscrits : 191)
Infos légales Mot de passe perdu ?